Nos projets > > Projets en cours > Autres projets

AutiDenver : Evaluation de l’intervention précoce intensive en autisme avec le modèle de Denver

Morgane Michel, Karine Chevreul

Collaborations : Bernadette Rogé (Octogone/CERPP, Toulouse), Thierry Maffre (Centre de Ressources Autisme, CHU Toulouse), Eric Lemonnier (Centre Expert Autisme, CHU Limoges)

Contexte

Les recommandations pour le diagnostic de l’autisme, publiées en 2005 par la Haute Autorité de Santé, préconisent un diagnostic le plus précoce possible et les recommandations de bonnes pratiques publiées en 2012 font état de la nécessité d’une intervention rapide pour apporter un soutien au développement des enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA). Cependant, les approches éducatives recommandées n’intègrent pas certains aspects du développement précoce : elles mettent l’accent sur l’apprentissage de compétences aptes à compenser les manques et à limiter les risques de sur-handicap, alors que chez les très jeunes enfants, l’objectif serait avant tout de tenter une relance du processus de développement à une période où la plasticité cérébrale le permet encore.

Le modèle de Denver (Early Start Denver Model) a été mis au point pour la stimulation du développement d’enfants atteints de TSA. L’intervention repose sur des routines dans lesquelles le thérapeute utilise ou non des objets pour susciter l’engagement de l’enfant, la réciprocité et le partage émotionnel. La stimulation sensorielle constitue un outil essentiel pour créer le contact social et entraîner l’enfant dans l’échange. Le modèle de Denver a été expérimenté aux Etats-Unis et son efficacité a été démontrée par plusieurs études. Différentes modalités d’application ont également été testées, et la formule dans laquelle les parents prennent en main l’intervention après avoir été formés semble prometteuse. Cependant, si la majorité des enfants répondent au programme, la progression reste modeste ou nulle pour un petit nombre d’enfants. Les facteurs prédictifs de l’évolution restent donc à préciser.

Objectifs

L’étude a pour objectifs :

  • d’évaluer la progression d’enfants atteints de TSA bénéficiant d’une intervention précoce avec le modèle de Denver selon plusieurs modalités d’application du modèle afin de déterminer les facteurs prédictifs de l’évolution,
  • d’étudier l’acceptabilité par la famille de ce type d’intervention dans ses différentes modalités d’application,
  • de réaliser une étude coût/efficacité.

Méthode

Les enfants atteints de TSA dont le diagnostic aura été confirmé à 24 mois (± 3 mois) seront inclus dans l’étude, qui durera deux ans. Ils seront randomisés dans deux bras en fonction de la modalité d’application du modèle de Denver : dans un bras, l’intervention sera administrée par des professionnels et dans l’autre par les parents avec l’aide d’un coach professionnel. Il est prévu d’inclure 25 enfants dans chaque bras.

Les enfants seront évalués à l’inclusion, à un an et à deux ans avec des tests permettant de déterminer leur niveau de développement, et le critère de jugement principal sera l’évolution du score composite d’apprentissage précoce de l’échelle de Mullen. Leurs capacités interactives seront également évaluées à l’aide d’une échelle d’observation, et ils bénéficieront de tests en oculométrie avant, pendant et après l’intervention. Enfin, la checklist développementale du modèle de Denver sera administrée à l’inclusion puis tous les 3 mois. Des questionnaires concernant la qualité de vie et l’acceptabilité du programme seront également remplis par les parents au début du programme et à un et deux ans.

Une évaluation économique de type coût-efficacité d’un point de vue sociétal sera réalisée. Les ressources consommées seront recueillies de façon prospective durant l’étude, en particulier le nombre de consultations, le temps et le type de professionnels impliqués dans la réalisation de l’intervention dans le bras « intervention par des professionnels », et le temps dédié par les parents ainsi que le nombre et la durée du recours à des coachs dans le bras « intervention par les parents ». Un ratio coût-efficacité incrémental (coût par point gagné sur le score composite d’apprentissage précoce de l’échelle de Mullen) sera calculé et une analyse de sensibilité prenant en compte l’incertitude entourant l’échantillonnage sera réalisée par bootstrap.

Echéancier

- Durée totale de l’étude : 36 mois
- Début (prévisionnel) : Fin 2015
- Fin : Fin 2018

Dernière mise à jour le 15/07/2015