Nos projets > > Projets en cours > PREPS

COMERE : COmparaison des MEthodes de REcueil des consommations de soins des patients inclus dans les projets de recherche clinique intégrant une évaluation médico-économique

Karine Chevreul, Morgane Michel, Marie-Amélie Vinet, Alicia Marzouk, Marie-Caroline Clément, Corinne Alberti

Contexte

Dans les études évaluant les stratégies thérapeutiques, l’évaluation médico-économique impose le recueil et la valorisation de la consommation de soins. Aujourd’hui, deux méthodes de recueil sont principalement utilisées conformément aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) : le cahier d’observation du patient (CRF) pour les soins ambulatoires et les données locales du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) extraites à partir des établissements investigateurs pour les soins hospitaliers. Cependant ces méthodes usuelles ont leurs limites. La première étant qu’un recueil est déclaratif, le plus souvent rétrospectif du patient, souvent mal renseigné et non vérifiable. La deuxième limite bien qu’assurant des données de bonne qualité mais non exhaustives, permet uniquement de recueillir les hospitalisations ayant eu lieu au sein du centre investigateur. En France, les bases de données médico-administratives du SNIIRAM (pour les soins ambulatoires) et du PMSI national (pour les soins hospitaliers) constituent le « gold standard » pour recueillir la consommation de soins individuelle. Cependant, les difficultés administratives d’accès à ces bases (anonymat, délai d’accès,…) nous empêchent de les utiliser en routine. Le manque de fiabilité des méthodes usuelles a été objectivé dans un faible nombre d’études dans la littérature. Ces études sont peu nombreuses, ont été conduites à l’étranger et s’attachent à comparer des recueils déclaratifs à des données médico-administratives non exhaustives car non nationales. De plus, elles comparent uniquement le nombre d’évènements recueillis et non les implications sur les résultats économiques, ce qui limite l’applicabilité de leurs résultats aux évaluations économiques. Aucune information sur la performance des modalités de recueil des données nécessaires aux évaluations médico-économiques et son implication sur les résultats n’est disponible à ce jour.

Objectifs

L’objectif principal de COMERE est d’évaluer la performance des outils de recueil usuels par rapport à l’utilisation des bases de données médico-administratives (gold standard), pour l’estimation de la consommation de soins hospitaliers et ambulatoires dans les évaluations médico-économiques. Ceci afin de pouvoir conduire, dans ces évaluations, des analyses de sensibilité prenant en compte des données probantes.

Les objectifs secondaires sont d’évaluer l’impact de la sous-estimation potentielle de la consommation de soins sur les coûts estimés et les résultats des évaluations économiques ; et la variation de performance en fonction des centres investigateurs et des études.

Méthode

C’est une étude pragmatique de comparaison de données historiques issues d’outils de recueil usuels à celles existant dans les bases de données médico-administratives (PSMI local/ PMSI national et CRF/SNIIRAM).

Elle se déroulera en 3 phases :

1) Recueil des données d’hospitalisation à partir du PMSI local et des données ambulatoires à partir des CRF

2) Appariement probabiliste entre les données du PMSI local et celles du PMSI national

3) Appariement entre les données du PMSI national et les données PMSI du SNIIRAM

La population d’étude est constituée des patients de 12 programmes de Soutien aux technologies innovantes et coûteuses (STIC) et d’un registre pour lesquels l’évaluation médico-économique a été réalisée au sein de notre unité. Les patients pour lesquels nous possédons les données issues du PMSI local et pour lesquels le séjour initial (à savoir celui au cours duquel a eu lieu la technique innovante) peut être extrait du PMSI national seront inclus. Les patients dont le séjour initial retrouvé dans le PMSI national ne sera pas chainable seront exclus.

L’analyse comportera 4 parties :

  • Analyse descriptive
  • Analyse de la performance des outils de recueil et de l’impact des outils utilisés sur les résultats des évaluations économiques
  • Analyse de la proportion d’études pour lesquelles la conclusion de l’évaluation économique change lorsque les méthodes de recueil gold standard sont utilisées à la place des méthodes usuelles
  • Modélisation multiniveau à la recherche d’un effet « étude » ou d’un effet « centre »

Echéancier

Début : 2014
Fin : 2017
Durée : 36 mois

Dernière mise à jour le 28/10/2015