Nos projets > > Projets terminés > Autres projets

Etude médico-économique de la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux

Karine CHEVREUL, Isabelle DURAND-ZALESKI, Apéa GOUEPO

Collaborations : coordination : Dr Louis LEBRUN, Dr Elisabeth FERY-LEMONNIER (Equipe AVC, Ministère de la santé et des sports), experts : Dr France WOIMANT (Hôpital Lariboisière Paris), Pr Marc HOMMEL (CHU de Grenoble), Comité de pilotage AVC (sociétés savantes médicales et paramédicales, ARH, représentants des usagers, acteurs institutionnels et professionnels).

Contexte et problématique

L’accident vasculaire cérébral (AVC) affecte une part importante de la population française et entraîne des séquelles tant sur le plan médical que social et économique. Sa prise en charge implique l’ensemble de la filière de soins. L’amélioration de la prise en charge des AVC passe par la structuration de filières régionales autour d’unités neuro-vasculaires (UNV), selon les préconisations des circulaires de 2003 et 2007 sur le sujet, confirmées par le rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé de septembre 2007. Compte tenu du contexte économique actuel, il est primordial d’identifier quelles actions sont les plus efficientes et à quelle étape de la prise en charge les moyens doivent être alloués pour être les plus efficaces. C’est pourquoi, un comité de pilotage AVC, composé de représentants des patients et des acteurs institutionnels et professionnels concernés, a été mis en place par le Ministère de la santé. Ce comité est chargé de proposer des actions d’amélioration de la prise en charge des personnes victimes d’accident vasculaire cérébral. C’est dans le cadre de sa mission que s’inscrivent ces travaux médico-économiques.

Objectif de l’étude

  • Evaluer les coûts de la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux tout au long de la filière de soins ;
  • Estimer le coût d’un séjour en unité neuro-vasculaire et examiner l’adéquation de la valorisation financière de la filière.

Matériel et méthode

Cette étude de coût comporte quatre parties.
A travers une revue de la littérature, la première partie décrit l’état des lieux du coût de la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux ischémiques et hémorragiques. Elle rapporte le coût pour quelques pays et le coût par patient et s’attache à décrire leur répartition entre les différents secteurs impactés par cette pathologie (secteur sanitaire, hospitalier et ambulatoire, secteur médico-social, secteur de la production…).

La deuxième partie estime le poids financier des AVC en France en 2007. A partir de données publiées de l’Assurance Maladie, de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) et de la DREES, elle mesure le coût de la prise en charge sanitaire, de la prise en charge médico-sociale et des indemnités pour absence de revenus. L’évaluation du coût pour le secteur sanitaire se fonde sur une estimation des cas prévalents et incidents d’AVC. Le coût de la prise en charge médico-sociale est estimé, selon une approche descendante, en imputant la proportion de patients ayant fait un AVC dans chaque type de structure à la dépense nationale par structure. Le coût des indemnités pour absence de revenu de ces patients est estimé à partir des pensions d’invalidité et indemnités journalières versées aux personnes victimes d’AVC.

La troisième partie estime le coût hospitalier des séjours pour AVC en France en 2007 à partir des données du PMSI de court séjour.

Enfin, la quatrième partie estime, du point de vue de l’hôpital, le coût d’un séjour en unité neuro-vasculaire à partir des données de l’ENC 2006 et des recommandations de bonne pratique. Elle le met en regard des recettes perçues par les établissements pour la prise en charge des patients AVC et décrit la relation entre durée de séjour (en lits de soins intensifs et en lits dédiés) et équilibre financier pour l’établissement.

Remarques

La coordination de ce projet est assurée par l’équipe AVC du Ministère de la Santé et des Sports (Louis Lebrun, Elisabeth Fery-Lemonnier, Josée Leroyer, Pascale Dhôte-Burger). Les travaux médico-économiques sont réalisés en collaboration avec le Comité de pilotage AVC (composé aux côtés du ministère et des ARH de représentants des patients et de leurs familles et des acteurs institutionnels et professionnels concernés) et en collaboration avec le Dr France Woimant (service de Neurologie, hôpital Lariboisière, Paris) et le Pr Marc Hommel (service de Neurologie, CHU de Grenoble).

Echéancier

Début de projet : mars 2009

Fin de projet : juillet 2009

Dernière mise à jour le 9/01/2012