Nos projets > > Projets en cours > Collaborations internationales

EUROHYP : European stroke research for hypothermia

Isabelle Durand-Zaleski, Morgane Michel, Marie-Caroline Clément

Collaborations : The EuroHYP-1 Executive Committee : Assoc Pr Rainer Kollmar (Univ Erlangen-Nürnberg), Pr Derk Krieger (Univ Copenhagen), Dr Malcolm MacLleod (Univ Edinburgh), Dr Jesper Petersson (Lund Univ), Dr Katja Piironen (Univ Helsinki), Pr Stefan Schwab (Univ Erlangen-Nürnberg), MSc Istvan Szabo (EuroHYP), Dr Bart van der Worp (Utrecht Univ)

Contexte

L’accident vasculaire cérébral est un déficit neurologique brutal du à la rupture (AVC hémorragique) ou à l’obstruction (AVC thrombotique) d’un vaisseau cérébral. En 2009, il était la deuxième cause de handicap acquis et la troisième cause de mortalité en France et représentait plus de 3% des dépenses totales de santé (Allemagne, France). Les options thérapeutiques dans le cadre d’un AVC thrombotique sont limitées : thrombolyse précoce et/ou aspirine. Une nouvelle technique visant à créer une hypothermie dans les heures suivant l’AVC est actuellement envisagée. Deux méthodes existent pour créer une hypothermie chez un patient la plus courante est dite non invasive ou de surface par application de packs de glace sur la surface corporelle, la seconde est dite invasive ou endovasculaire et consiste en la perfusion de solutions froides. L’hypothermie précoce améliorerait le pronostic du patient, cependant chez l’homme les études sont faibles en nombre et en effectif.

Objectifs

  • objectif principal :

Évaluer l’intérêt d’une thérapeutique par hypothermie dans le traitement de l’accident vasculaire cérébral (AVC)

  • Objectifs de l’évaluation médico-économique :

Estimer quel est le surcoût engendré par le traitement par hypothermie à la phase aigue de l’AVC et étudier si celui-ci est compensé à moyen et long terme par l’amélioration de l’état de santé du patient

Méthodologie

Eurohyp est un essai européen multicentrique (22 pays, 108 centres investigateurs contactés). Au total 1500 patients devraient être inclus sur 3 à 4 ans.
Le coût de la technique utilisée pour l’hypothermie sera estimé par une méthode de microcosting réalisée au sein des centres ayant recruté un minimum de 20 patients, à raison de maximum un centre par pays.
Les autres coûts, directs et indirects, liés à la prise en charge des patients, médicale ou non, seront estimés à partir des données contenues dans les cahiers de recueil et, selon les besoins et les disponibilités, à partir des systèmes d’information locaux.
La qualité de vie des patients sera estimée à 3 mois après l’AVC à l’aide du questionnaire EQ5D.
L’analyse médico-économique sera réalisée pour les cas et les témoins et par pays (avec si possible des comparaisons entre les pays). Une extrapolation pourra être faite à partir des données pour estimer le coût à long terme de la technique.

Site internet du projet

http://www.eurohyp.org/

Dernière mise à jour le 26/05/2014