Nos projets > > Projets terminés > > STICs / PHRC > Soutien aux Technologies Innovantes et Coûteuses

Evaluation médico-économique du diagnostic de la coqueluche par PCR en temps réel (Diamocoq)

Karine CHEVREUL, Apéa GOUEPO, Isabelle DURAND-ZALESKI

Collaborations : Corinne ALBERTI (UEC, INSERM, CIE5, hôpital Robert Debré) méthodologiste, Stéphane BONACORSI (service de Microbiologie, hôpital Robert Debré) investigateur principal et le groupe DIAMOCOQ.

Contexte

Pour des raisons économiques, la PCR en temps réel, utilisée pour le diagnostic de la coqueluche, est pratiquée actuellement une à deux fois par semaine à l’hôpital. Ceci entraîne un allongement des délais de diagnostic. Or, tout délai dans la mise en œuvre du diagnostic de la coqueluche a des conséquences non négligeables : en cas d’infirmation du diagnostic, un allongement inutile de la durée d’hospitalisation, une prescription inutile d’antibiotiques et d’éventuelles prescriptions inutiles d’arrêts de travail. A l’inverse, en cas de confirmation du diagnostic, tout délai a pour conséquence un retard dans la prescription de l’antibioprophylaxie pour l’entourage et un accroissement du risque de survenue de cas secondaires. Face à ce constat, la question qui se pose est la suivante : serait-il rentable pour les établissements de réaliser la PCR quotidiennement ? Par ailleurs, le gain attendu en journées d’hospitalisation permettrait-il de financer la mise en œuvre journalière de la PCR ?

Objectif

Evaluer l’impact médico-économique du diagnostic de la coqueluche réalisé en moins de 24h par PCR en temps réel comparativement au diagnostic par PCR selon les pratiques usuelles, en évaluant :

  • d’une part, le surcoût pour l’hôpital de la mise en œuvre journalière de la PCR
  • d’autre part, le « bénéfice »annuel supposé en journées d’hospitalisation de la mise en œuvre quotidienne de cette technique.

Méthode

Schéma et déroulement de l’étude

Un essai clinique randomisé a été conduit dans 9 centres hospitaliers publics de février 2006 à janvier 2008. Les sujets inclus dans l’étude étaient des enfants hospitalisés et ayant une indication d’examen PCR pour suspicion de coqueluche. Les unités randomisées ont été les laboratoires de microbiologie selon un plan expérimental appelé « l’alternate-4-weeks design » : chaque unité de microbiologie a alterné toutes les 4 semaines un diagnostic de coqueluche selon les pratiques usuelles et un diagnostic journalier de coqueluche.

Analyse médico-économique

La perspective est celle de l’hôpital.
Nous avons évalué :

  • le surcout annuel de la mise en œuvre quotidienne de la PCR en valorisant le surplus annuel de temps de travail consacré à cette activité ;
  • l’économie générée par la stratégie « PCR tous les jours » en valeur et en durée d’hospitalisation.

Remarques

La coordination de ce projet est assurée par le Dr Stéphane Bonacorsi, service de Microbiologie de l’hôpital Robert Debré à Paris.

Echéancier

Date de début du projet : 2005

Date de fin du projet : 2010

Dernière mise à jour le 19/10/2010