Nos projets > > Projets terminés > Autres projets

Financement de la recherche en psychiatrie en France

Isabelle DURAND-ZALESKI, Karine CHEVREUL, Aurélie BOURMAUD, Amélie PRIGENT

Collaborations : Professeur Marion LEBOYER (Fondamental), Anne JOUVENCEAU (INSERM), Céline PELTIER (INSERM), Eric POSTAIRE (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche)

Contexte et problématique

La pathologie mentale constitue, en France, un poste de dépense important en termes de soins. En 1998, les troubles mentaux sont le deuxième poste de dépenses de la Consommation de Soins et de Biens Médicaux (CSBM). Une étude, menée par l’Unité de Recherche Clinique en Economie de la Santé (URCéco IDF), en collaboration avec l’IRDES, l’INSERM et la Fondation FondaMental évalue le coût de la pathologie mentale en France en 2007. Elle montre notamment que les coûts formels, pour les secteurs sanitaires et médico-sociaux s’élèvent respectivement à 13,5 et 5 milliards d’euros, soient 18,5 milliards d’euros au total, ce qui représente 8,2 % de la CSBM pour la dépense sanitaire et 5,7% du PIB pour le total.

La question se pose donc de savoir si les investissements dans la recherche pour ce secteur sont d’importance comparable. Cette étude évalue les dépenses publiques et privées en faveur de la recherche en psychiatrie en France, en 2007. Réalisée de façon concomitante à l’étude du coût de la pathologie mentale, elle permet de mettre en regard les investissements de recherche qui sont accordés à ce type de pathologies.

Matériel et méthode

La première étape de l’étude consiste à identifier les différents acteurs de la recherche en psychiatrie, dans les secteurs public et privé.

Dans le cas des financements alloués par l’Etat aux différents opérateurs effectuant de la recherche en santé, la répartition des budgets en fonction des différents secteurs de la santé n’est pas connue. De manière à évaluer la part des financements alloués à la recherche en psychiatrie, nous utilisons une méthode top-down, à savoir que nous partons du budget total de la recherche en santé et recherchons une clef de répartition permettant d’affecter une partie des financements à la recherche en psychiatrie. Parmi l’ensemble des clefs de répartition envisageables, celle qui a été retenue est le nombre de publications de psychiatrie rapporté au nombre de publications sur l’ensemble du secteur de la santé répertoriées sur l’année 2007France La recherche des publications de psychiatrie se fait par mots clefs, à partir de la liste des pathologies issues de la CIM10, faisant partie du champ de l’étude sur « le coût de la pathologie mentale en France ».

En plus des financements institutionnels publics, l’étude prend en compte les financements publics pour des programmes de recherche supplémentaires (appels à projets), que sont, notamment, le Programme Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC) et le programme de Soutien aux Technologies Innovantes et Coûteuses (STICS).

A ces financements publics s’ajoutent les financements de la recherche en psychiatrie par les institutions privées.

L’agrégation de l’ensemble de ces financements doit permettre d’obtenir une estimation des investissements totaux de recherche en psychiatrie en France pour l’année 2007.

Les financements alloués à la recherche en psychiatrie pourront être comparés à ceux de la recherche dans d’autres secteurs de la santé, tels que la cancérologie et aux dépenses engendrées par la prise en charge de la pathologie mentale.

Remarques

Cette étude est réalisée en collaboration avec l’association Fondamental et l’INSERM, elle est effectuée en parallèle de l’étude sur « le coût de la pathologie mentale en France ».
Elle a donné lieu à plusieurs communications :

  • Une présentation au Sénat en juin 2009 dans le cadre du colloque du Réseau FondaMental
  • Une communication au congrès de l’Association Latine pour l’Analyse des Systèmes de Santé (ALASS) en septembre 2009 : « Dépenses publiques en faveur de la recherche en 2007 : La psychiatrie, un enfant pauvre ? »
  • Une présentation de poster au congrès de la Société Française de Santé Publique (SFSP) en octobre 2009 : « Dépenses publiques en faveur de la recherche en 2007 : La psychiatrie, un enfant pauvre ? »

Echéancier

Date de début du projet : Septembre 2008

Date de fin du projet : 2009

Dernière mise à jour le 21/01/2010