Nos projets > > Projets en cours > > STICs / PHRC > > Soutien aux Technologies Innovantes et Coûteuses > 2007

Impact médical et économique de la prédiction de la réponse au traitement anti-angiogénique dans le cancer du rein métastatique par scanner et IRM fonctionnels (Remiscan)

Isabelle DURAND-ZALESKI, Meryl DARLINGTON

Contexte

Les nouveaux traitements anti-angiogéniques dans le traitement du cancer du rein sont chers et non dénués de risques. En l’absence de bio-marqueur ou de marqueur pharmacodynamique, tous les malades seront traités et le traitement interrompu sur des critères de progression. Les critères d’imagerie morpholgiques classiques apparaissent mal adaptés au suivi des patients sous ces nouveaux traitements.

Le scanner et l’IRM avec injection dynamique d’agent de contraste permettent, en complément de l’apport morphologique, de mesurer les paramètres de la microcirculation tissulaire, donnant ainsi accès à la néo-angiogénèse tumorale. Ce sont les seules techniques non invasives qui permettet d’étudier in vivo la perméabilité capillaire dont l’importance est essentielle, certainement affectée pae ces agents.

Objectif

Objectif clinique

Optimiser la sélection des patients susceptibles de bénéficier de ces traiement et adjuster en temprs réel le traitement afin d’améliorer son efficacité tout en limitant ses effets secondaires.

Objectif médico-économique

Evaluation des coûts médicamenteux potentiellement évités par une utilisation des critères pronostiques innovants pour adapter le traitement.

Méthode

Cette étude de cohorte, multicentrique, avec suivi, sera réalisée sur des patients porteurs de cancer du rein métastatique, qui seront traités par un anti-angiogénique, seul ou en association avec un autre traitement anti-cancereux.

Des examens TDM et IRM seront réalisés à l’inclusion, à 7 jours après le début du traitement, puis toutes les 6 semaines. Les examens seront réalisés avec une séquence dynamique lors de l’injection en bolus d’agent de contraste, centrée sur une lésion « cible fonctionnelle » afin de quantifier les paramètres microcirculatoires. L’examen TDM comportera également une acquisition thoraco-abdomino-pelvienne classique pour suivre la réponse tumorale selon les critères morphomogiques de type RECIST. Lors des IRM, une séquence de diffusion sera également réalisée. Il est prévu d’inclure un nombre de 200 patients sur deux ans.

L’étude de coût envisagée et celle de la stratégie thérapeutique dans son ensemble, qui débute à partir du moment ou la décision de traiter est prise. Les coûts, estimés du point du vue de l’hôpital, sont ceux de toute la prise en charge.

Schéma et déroulement de l’étude

200 patients provenent de 17 centre recruteurs en France, inclus sur deux ans et suivis sur deux ans. Durée total de l’étude : 4ans. Professeur Charles CUENOD du service radiologie à Hôpital Européen Georges Pompidou est l’investigateur principal du projet. Le coordination des CRFs et recueil de données centralisée est assuré par les ARCs de l’URC à Hôpital Européen Georges Pompidou. L’analyse économique est assuré ar URC ECO de Professeur Isabelle DURAND ZALESKI.

Analyse médico-économique

La méthode de micro-costing sera utilisé pour :

  • estimer par micro-costing les coûts de réalisation d’une imagerie fonctionelle du rein,
  • estimer les coûts d’une strategie de traitement systématique par antiangiogénique des patients atteints de cancer du rein au stade métastatique,
  • estimer les coûts évités par la réalisation d’une IRM fonctionnelle compte tenu de la sensibilité et spécificité de l’examen

Echéancier

Date de début du projet : décembre 2007

Date de fin du projet : décembre 2011

Dernière mise à jour le 19/03/2012