Nos projets > > Projets terminés > Collaborations internationales

Mapping NCD : Mapping chronic non-communicable diseases

Isabelle Durand-Zaleski, Karen Berg Brigham, Meryl Darlington, Gavin McDonough, Ane Auraaen, Matthias Brunn

Collaborations : London School of Economics (Royaume-Uni), Escuela Andaluza de Salud Publica (Espagne), King’s College London (Royaume-Uni), Technische Universitaet Berlin (Allemagne), Università Commerciale Luigi Bocconi (Italie), Université Paris Est Créteil (France), Estonian Research Council (Estonie)

Contexte

Les maladies chroniques non-transmissibles (MNT) représentent près de 86% des décès et 77% de la morbidité en Europe. Après avoir été longtemps considérées comme des maladies propres aux populations riches et âgées, les MNT sont en train de devenir un problème majeur chez les sujets à faible revenu et les populations plus jeunes. Des études récentes suggèrent que les MNT multifacettes, telles que le diabète et la dépression, sont appelées à devenir un fardeau croissant.

Le défi que les MNT représentent pour les systèmes de santé est important, des stratégies innovantes ainsi que des mesures politiques efficaces sont nécessaires pour y faire face.

Mapping_NCD est un projet européen financé par le Septième programme-cadre (FP7) sur une période de deux ans.

Objectifs

Le but du projet est d’améliorer la compréhension et l’impact du financement de la recherche sur les MNT en Europe. Pour ce faire, six objectifs distincts ont été établis :

  • Identifier les programmes de recherche sur les MNT et leur type de financement
  • Evaluer l’échelle et la portée des activités de recherche dans ce domaine, y compris le champ de la recherche et leurs modalités de mise en œuvre
  • Comparer les données disponibles et les résultats à l’aide de critères et d’une méthodologie communs
  • Analyser les sources de financement des projets et cartographier l’impact des investissements ainsi que les résultats parus à ce jour
  • Identifier d’éventuels chevauchements synergies, voire les lacunes et de développer les possibilités de collaborations futures
  • Contribuer à l’élaboration de politiques permettant des approches coordonnées pour la recherche sur les MNT

Méthode

L’étude porte sur les cinq MNT les plus prévalentes : les maladies cardiovasculaires, le diabète, les maladies mentales, les maladies respiratoires chroniques et le cancer. Le projet comprendra des enquêtes qualitatives sur ces cinq maladies ainsi qu’une analyse de la littérature, le tout permettant d’identifier les initiatives de financement de la recherche au niveau européen, national, régional ainsi que provenant des associations caritatives. La publication des résultats sera utilisée comme un indicateur indirect de l’impact de la recherche pour obtenir la répartition géographique et les caractéristiques de cette recherche.

L’URC Eco est le leader sur la partie santé mentale, et est responsable du recueil de données pour la France, la Belgique et le Luxembourg.

Echéancier

Date de début du projet : 2014

Date de fin du projet (prévisionnelle) : 2016

Dernière mise à jour le 17/01/2017