Nos projets > > Projets en cours > Autres projets

ONCOPHONE : Etude de la coopération entre professionnels (consultation infirmière) pour l’administration des chimiothérapies par voie orale

Antoine Filipovic-Pierucci, Jordan Jouffroy, Isabelle Durand-Zaleski

Collaborations : Ljiljana Jovic (ARS Île-de-France, Paris, France)

Contexte

Le rapport du Pr JP. Vernant préparatoire au futur plan cancer 3 et le rapport de Monsieur A. Cordier sur la stratégie nationale de santé ont souligné l’importance de développer des actions de coordination des soins et de permettre une prise en charge des patients la plus proche de leurs souhaits et la moins hospitalière possible. Ceci peut être réalisé grâce au nouveau métier d’infirmier spécialiste qui assure un lien entre les soins de ville et les soins hospitaliers. De plus, la chimiothérapie orale permet le maintien à domicile des patients durant leur traitement, malgré la présence d’effets indésirables qui peuvent conduire, en l’absence d’une réponse rapide et adaptée, à l’hospitalisation des patients. En oncologie, la possibilité technique de réaliser des consultations infirmières de conseil et d’ajustement des doses place la plateforme téléphonique comme un enjeu d’innovation capable de pallier le manque de familiarité des médecins traitants avec les complications des chimiothérapies orales ainsi que les contraintes croissantes sur les lits des services d’oncologie (manque de place, virage ambulatoire…).

Le service d’oncologie médicale de l’hôpital Saint Antoine a organisé une plateforme téléphonique depuis 2010, en collaboration étroite avec les médecins du service, sur laquelle un infirmier formé spécifiquement intervient. Ce dernier est habilité à faire, en suivant des protocoles spécifiques, pour chaque médicament :

  • 1- une consultation afin d’informer les patients sur leur traitement de chimiothérapie par voie orale, et les former sur la prise en charge des éventuels effets indésirables ;
  • 2- un suivi téléphonique de ces patients entre deux consultations avec l’oncologue.

Objectifs

L’objectif principal de cette étude est de réaliser une évaluation médico-économique de ce dispositif. Une analyse coût-conséquence évaluant la mise en place de la consultation téléphonique pour les patients recevant une chimiothérapie orale et nécessitant un avis oncologique sera donc réalisée.

Méthode

Il s’agit d’une étude non randomisée concernant tous les établissements hospitaliers d’Île-de-France composée de deux groupes : le groupe exposé/ le groupe non exposé. Le groupe exposé est constitué par les patients de l’hôpital Saint Antoine et le groupe non exposé par les patients des autres établissements d’Ile-de-France, traités par chimiothérapie orale et suivis dans des établissements où la consultation par un infirmier spécialiste n’est pas disponible.

Les données hospitalières, de soins de ville et les consommations médicamenteuses sont issues du Sniiram d’Île-de-France. Le coût de la consultation téléphonique est valorisé à partir des rapports d’activité du centre. Les dépenses sont calculées du point de vue du producteur de soins. L’efficacité de la consultation est évaluée par les changements de traitements, la durée des traitements, le nombre d’hospitalisations en urgences et le nombre de professionnels de santé prenant en charge le patient (parcours de soin centralisé). L’horizon de l’étude est de un an après la première délivrance de la chimiothérapie orale.

Échéancier

Durée totale de l’étude : 6 mois
Début : Juin 2016
Fin : Décembre 2016

Dernière mise à jour le 12/01/2017