Nos projets > > Projets en cours > ANR

PRAVA-PSY : Variabilité des pratiques de prise en charge en psychiatrie publique et facteurs associés

Coralie Gandré, Julien Thillard, Jeanne Gervaix, Maxime Oriol, Karine Chevreul

Collaborations : Marion Leboyer (Fondation FondaMental, Inserm U955), Jean-Luc Roelandt (CCOMS), Jean-Marc Macé (CNAM)

Contexte

En France, comme dans un grand nombre d’autres pays, le fardeau épidémiologique et économique associé aux maladies mentales est important et devrait croitre de façon significative dans les prochaines années. Les variations des pratiques de prises en charge psychiatriques peuvent remettre en cause l’équité et l’efficience des soins et altérer leur qualité. En conséquence, des mesures et politiques adaptées fondées sur des preuves scientifiques sont nécessaires, or la recherche sur les variations de pratiques dans les services de psychiatrie publique française est inexistante.

Objectifs

Les objectifs du projet sont triples.

1/ Décrire les variations de pratique en psychiatrie publique adulte en France ;

2/ Produire des connaissances sur les facteurs associés à ces variations :

  • Déterminer les caractéristiques des patients associées aux variations de pratique,
  • Déterminer les caractéristiques des producteurs de soins associées aux variations de pratique,
  • Déterminer les caractéristiques de l’environnement associées aux variations de pratique ;

3/ Produire des recommandations pour développer et implémenter des politiques de santé destinées à réduire les variations de pratique injustifiées en agissant sur les facteurs illégitimes qui y sont associés tout en tenant compte des particularités du contexte français.

Méthode

Dans un premier temps, une analyse descriptive a été conduite pour décrire les variations de pratique et estimer leur ampleur dans les secteurs de psychiatrie publique français à partir des données du Recueil d’information médicalisé en psychiatrie (RIM-P) pour l’année 2012. Un ensemble de variables complémentaires ont été utilisées pour décrire les pratiques telles que les réhospitalisations à 30 jours, la durée de séjour ou le recours aux soins sans consentement.

Dans un deuxième temps, les facteurs associés aux variations de pratique ont été étudiés grâce à des modélisations multivariées tenant compte de la structure hiérarchique des données après construction d’une base de données regroupant tous les facteurs potentiels identifiés.

Dans un dernier temps, des recommandations pour les politiques publiques vont être établies.

Perspectives

Ce projet conduira à une meilleure compréhension des facteurs associés aux variations de pratique en psychiatrie et permettra la production de recommandations pour réduire les variations de pratiques injustifiées et contribuer ainsi à améliorer l’organisation de la psychiatrie publique en France. Des travaux complémentaires pourront par ailleurs être développés en se basant sur les conclusions du projet.

Echéancier

Mars 2014 - Mars 2017

Communications orales relatives au projet

  • C. Gandré, J. Thillard, JM. Macé, K. Chevreul. Practice variations in French public psychiatry : a focus on involuntary admissions. The 15th Congress of the International Federation for Psychiatric Epidemiology. Bergen, Norvège, 10 Octobre 2015.
  • C. Gandré, J. Thillard, JM. Macé, K. Chevreul. Practice variations in French public psychiatry. Twelfth workshop on costs and assessment in psychiatry ’Mental health policy and economics research : improving access, quality and outcomes", Venise, Italie, 29 mars 2015.

Financement

Ce projet est financé par l’agence nationale de la recherche (projet ANR-13-SAMA-0009-01ANR).

Dernière mise à jour le 24/11/2016