Nos projets > > Projets en cours > Autres projets

RECAUS : Evaluation de l’effet du programme "médiateurs de santé pairs" sur le recours aux soins des usagers

Karine Chevreul, Marie-Amélie Vinet, Julie Ledrich, Isabelle Maillard, Amélie Prigent

Collaborations : Jean-Luc Roelandt, Florentina Rafael (CCOMS)

Contexte

Le programme « Médiateurs de santé pairs » est une expérience pilote qui s’appuie sur les expériences étrangères d’intégration dans les équipes de soins en santé mentale d’anciens patients de psychiatrie, appelés « peer support workers », « pairs-aidants » et ici « médiateurs de santé/pairs » (MSP). Ce programme innovant a pour objectif de former des « médiateurs de santé/pairs » puis de les mettre en situation dans des services de santé mentale. Ce programme est de nature pédagogique et professionnelle. Il s’organise autour d’une formation à la médiation en santé mentale et de la valorisation du savoir expérientiel d’anciens usagers des services de santé mentale.
Il se déploie sur 3 régions de France métropolitaine (Nord-Pas de Calais, Ile-de-France et PACA) et s’effectue en deux phases :

  • Phase 1 : formation universitaire par le biais d’un Diplôme Universitaire (D.U) : 1 an
  • Phase 2 : mise en situation et insertion dans les équipes après obtention du D.U : 1 an

Trente MSP ont été sélectionnés et affectés à 15 services de psychiatrie adulte.

Les hypothèses de cette étude sont que l’intervention des MSP a un effet bénéfique sur la santé des usagers associé à une modification de leur recours aux services de soins. Par ailleurs, l’intervention des MSP influe également positivement sur la santé de l’ensemble des usagers pris en charge dans les services où les MSP interviennent.

L’URC Eco est en charge de l’évaluation quantitative du programme.

Objectifs

L’objectif principal est d’évaluer l’effet du programme MSP sur la modification du parcours de prise en charge des usagers suivis par un MSP, en mettant en évidence un moindre recours aux soins : diminution du nombre de consultations et d’hospitalisations, et/ou diminution des durées de séjours.
L’objectif secondaire est de réaliser une étude économique du programme MSP.

Critères de jugement

Les critères de jugement principaux sont les suivants :
- Nombre d’hospitalisations à temps complet
- Durée moyenne de séjour
- Nombre de ré hospitalisations
- Nombre d’hospitalisations à temps partiel
- Nombre de contacts dans les autres structures de soin de secteur

Les critères de jugement secondaires sont les suivants :
- Coût de la mise en oeuvre du programme et coût du recours aux soins
- Analyse coûts-conséquences

Méthode

C’est une étude de type avant/après, ici/ailleurs, prospective sur données historiques, sans randomisation utilisant des données du recueil d’information médicalisé pour la psychiatrie (RIM-P) et les données d’activité des MSP.

Notre étude se basera sur la constitution de trois groupes :

  • Groupe 1 : tous les usagers pris en charge par un MSP

Groupes témoins :

  • Groupe 2 : l’ensemble des usagers non pris en charge par un MSP mais suivis dans un service de psychiatrie adulte dans lequel intervient un MSP
  • Groupe 3 : tous les usagers suivis dans un service de psychiatrie adulte dans lequel il n’y a pas de MSP.

Pour chaque groupe, la méthode est différente :

Concernant le Groupe 1 : Les données d’activité renseignées par les MSP (renseignant notamment l’Identifiant Permanent du Patient -IPP-, l’unité médicale et la date de l’intervention avec les usagers et récoltées entre janvier 2013 et juin 2014 ) seront croisées avec celles de la base de données du RIM-P local (par l’IPP) par le médecin responsable du DIM pour avoir les données médicales et sociodémographiques des usagers suivis par les MSP (Pour les deux autres groupes, seules les bases de données administratives seront utilisées).

Concernant le Groupe 2 : Les fichiers anonymisés des groupes 1 et 2 comprenant les données médicales et sociodémographiques seront transmis par les médecins DIM.

Concernant le Groupe 3 : Les secteurs témoins seront sélectionnés dans le RIM-P national en fonction de critères d’appariement déterminés (localisation régionale, rattachement hospitalier, ratio des ETP temps plein sur le total des ETP etc.). Enfin, un ajustement sur les usagers en termes de sexe, âge et diagnostic principal sera réalisé. Une demande pour la base de données nationale du RIM-P sera faite auprès de l’ATIH.

Une mesure de l’évolution des critères de jugement principaux et secondaires entre les années d’étude (de 2011 à 2014) et les groupes sera réalisée.

Calendrier/ Echéancier

Début de la phase de mise en situation des MSP en janvier 2013

Fin de l’expérimentation MSP : Juin 2014

Compte tenu de la réception de la base nationale d’hospitalisation (RIM-P) 2014, la remise du rapport de fin d’étude est prévue pour mai 2016.

Dernière mise à jour le 10/06/2015