Nos projets > > Projets terminés > Autres projets

Variabilité des pratiques de prescription d’antibiotiques dans le traitement de l’angine

Karine CHEVREUL, Neige JOURNY

Collaborations : J. LE BRETON, D. DUHOT, A. POPPELIER, G. HERBBRECHT (SFMG - Société Française de Médecine Générale)

Contexte et problématique

L’angine est une pathologie fréquente parfois bactérienne mais le plus souvent d’origine virale ne nécessitant pas de prescription d’antibiotiques (ATB). Il existe des outils diagnostiques comme le test clinique de Mac Isaac (MI) et le test de diagnostic rapide (TDR) qui permettent d’améliorer la distinction des angines selon leur étiologie virale ou bactérienne et pourraient ainsi contribuer à un meilleur usage des antibiotiques. Peu d’études décrivent la variabilité des pratiques pour cette affection et étudient les facteurs qui influencent la qualité des prescriptions d’ATB.

L’objet de ce travail est d’abord de décrire la variabilité des pratiques de prescriptions d’ATB pour le traitement des nouveaux cas d’angine. La décision thérapeutique serait liée, au-delà du diagnostic principal, à une adaptation du traitement à des situations cliniques spécifiques et à des habitudes de prescriptions des praticiens. Afin d’éclairer les facteurs intervenant dans la décision thérapeutique et expliquant l’ampleur de la variabilité des pratiques, nous caractériserons l’importance des habitudes de prescriptions des MG et identifierons des caractéristiques des situations cliniques et des médecins qui sont associées à la qualité de prescription. L’étude permettra notamment d’étudier l’effet de l’utilisation du score de MI.

Matériel et méthode

Les données de consultations pour un nouveau cas d’angine, chez des patients âgés de 3 ans et plus, réalisées par un médecin participant à l’Observatoire de Médecine Générale (OMG-SFMG) durant l’année 2007, permettent de recueillir les caractéristiques sociodémographiques des patients, les modalités de consultations, les critères de définition du cas d’angine et les prescriptions réalisées. La qualité de prescription des ATB est définie à partir des critères de définition des cas enregistrés en routine par les MG, permettant de recalculer a posteriori le score MI pour chaque consultation. Les caractéristiques des MG supposées avoir un effet sur leurs habitudes de prescriptions seront aussi extraites à partir des données de la SFMG.

Nous décrirons tout d’abord la proportion de nouveaux cas d’angine ayant occasionné une prescription d’ATB inappropriée (sous- ou une sur-prescription). La décision thérapeutique sera ensuite modélisée au moyen de modèles multiniveaux répondant à l’hypothèse de pratiques de prescription plus homogènes pour les consultations réalisées par le même MG. Nous estimerons alors la part de la variabilité de la probabilité d’une prescription inappropriée liée à une hétérogénéité de pratiques entre praticiens et celle liée à une adaptation de la prescription à des situations cliniques spécifiques. Enfin, des analyses multiniveaux multivariées permettront d’identifier des variables cliniques et des caractéristiques des médecins associées aux pratiques de prescription inappropriée.

Echéancier

Date de début du projet : Mars 2010

Date de fin du projet : Octobre 2010

Dernière mise à jour le 20/10/2010